Road trip Perth to Broome – Jour 6

Première réveillée, première sortie de la tente. Aussitôt dehors, c’est l’invasion de mouches. Alors pour que vous vous imaginer : ce sont des mouches comme chez nous, peut-être un peu plus petites, elles ne piquent pas mais viennent se poser partout où c’est très énervant : dans le coin des yeux, parfois sur les cils, sur la bouche, dans le nez, dans les oreilles… et elles ne s’en vont pas. Quand tu viens en Australie, tu comprends ce que ça fait d’être un cheval !

Bref, la veille, j’ai acheté mon filet, je suis ravie et je le sors immédiatement ! Le ridicule ne tue pas !

IMG_20170320_162434 (Copier)

Une fois tout le monde levé, on file tout droit direction Carnavon, à 80 km au nord. Premier arrêt au visitor center, où l’on prend un jeton pour chercher de l’eau potable, 1 dollar pour 20L. Au programme ensuite courses, où l’on retrouvera tout le monde avant de se séparer de nouveau, chacun ayant des choses différentes à faire dans la ville.

De notre côté on se rend à la jeté de 1km, que l’on ne visitera pas car payante. Mais à côté il y a un petit musée des trains gratuit et un lookout.

Nous allons ensuite chez des petits producteurs selon les conseils du centre des visiteurs. Perso, je trouve que c’est trop cher, j’ai bien fait d’acheter des fruits au supermarché d’autant qu’il était vraiment pas cher.

Fait intéressant, dans les différentes fermes que l’on croise, on voit « no work », pour dissuader les backpackers de venir demander du boulot, c’est sûrement des fermes familiales.

Ensuite on se donne rendez-vous au pic nique area à la sortie de la ville, et on finis par manger à 15h de l’aprèm…. J’avais pourtant dis qu’on aurait dû manger avant, d’autant que les filles se sont manger une pizza en ville. On mange donc près de la rivière où les filles lavent leur linge. Bekky en profite pour faire une sieste.

Ensuite on repars et on fait la moitié du chemin pour aller à Coral bay. Pendant le trajet, tout le monde est d’accord pour aller nager avec les requins baleines le lendemain. Puis finalement non, puis ils ont la flemme de se lever le matin pour aller voir directement sur place car là il est trop tard pour réserver. Le groupe des serbes eux ont déjà réservés, au moins eux ils sont réactifs…

Bref, ces changements d’avis intempestifs ont tendance à m’agacer grandement.

Le camp où l’on s’arrête pour la nuit est à coté de la route, de plus c’est une aire pour les camions. Mais ici les camions, ou les road train (des camions avec souvent 3 remorques), ils n’éteignent pas leur moteur. Bref ça ne sera pas la meilleurs nuit du road trip.

Avant de se coucher, on verra quand même un scorpion près des toilettes.

DSC09726 (Copier)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s