Road trip Sydney to Melbourne – Jour 6

Après une petite nuit tranquille, je suis réveillé la première (comme d’habitude), c’est à dire vers 7h. Le soleil est de sortie et l’ambiance du camp est superbe, avec les oiseaux qui chantent (enfin crient plutôt, notamment les kookaburras) et la lumière du soleil qui passe à travers les arbres. Et ce camp est gratuit ! Mais le temps se couvre de nouveau, comme il le fait depuis quelques jours.

Ce n’est pas grave, nous décidons de profiter encore du parc Wilsons Prom en allant faire la marche qui monte au sommet du Mont Oberon, avec à la clé une superbe vue sur l’océan et le parc. La balade est sympa et pas trop difficile même si ça monte bien ! Je pars devant, un peu d’exercice à la fraîche ça fait un bien fou ! Arrivé en bas des escaliers qui montent au sommet, je dérange 2 wallabies qui détallerons immédiatement. Le temps est couvert et malheureusement arrivé en haut, nous sommes dans les nuages, et il y a un vent de fou ! La doudoune a été utile !

C’est avec un peu de déception que l’on redescend et que l’on repart du parc direction Phillip Island à environ 150km de là.

dsc04714-copier

Phillip Island est une île connu pour ses manchots pygmées (appelés « penguin » en anglais mais ce ne sont pas des pingouins), ses otaries à fourrures et ses parcs où l’on peut voir tous les animaux ou presque d’Australie. Premier arrêt à l’entrée de l’île pour prendre des informations et pour réserver la visite du soir.

Comme on arrive dans l’après-midi on fait déjà une petite marche au bord de la plage, la Cape Woolamai trails, au sud-est de l’île. Au loin, les rochers sont appelés les Pinnacles.

Le long du chemin, l’on aperçoit pleins de nids avec des plumes à l’entrée, ce sont des puffins à bec grêle qui nichent par milliers. Il y a même quelques restes d’œufs par ci par là. On n’en verra aucun, ils viennent probablement qu’à la nuit tombée.

On continue la visite à l’extrême ouest de l’île, sur la Nobbies bordwalk. Si l’on est chanceux (ou s’il on a des bonnes jumelles), on peut apercevoir des otaries. L’île abrite la plus grande colonie d’otaries à fourrure d’Australie, mais celles-ci sont sur un rocher accessible uniquement en bateau. La ballade coûte 79$ tout de même, on passe notre tour, d’autant qu’il faut se rendre à Cowes pour prendre le bateau. Sur le chemin, on voit des nichoirs pour les manchots et même un manchot qui prend le soleil.

La journée s’achève et il est temps pour moi d’aller à la fameuse visite. En effet, Phillip Island est connu pour sa colonie de manchots pygmées (little penguins). Plus de 1000 individus reviennent tout les soirs à la tombé de la nuit, par groupe d’une dizaine, sur la côte pour venir donner à manger à leur petit rester dans leur nid. La visite coûte 25$ et cela nous permet d’aller voir les « petits pingouins ». Les manchots pygmées sont la plus petite espèce de manchot du monde. J’y vais toute seule car Marie-Laure l’à déjà fait et Jérémy ne veut pas y aller.

On rentre d’abord dans un centre dans lequel on trouve pleins d’informations sur les pingouins. On peut même voir à l’intérieur de certains nids.

Puis on s’installe en attendant de voir la parade des manchots ou « Penguin Parade ». Il faut y être une heure avant le coucher du soleil pour avoir une place, les pingouins commencent à arriver par petits groupes à la tombée de la nuit, vers 21h à cette époque. Il est interdit de filmer et de prendre des photos, j’ai filouté un peu…et vers la fin un ranger m’a demandé d’éteindre ma caméra lol. Les petits pingouins arrivent sur la plage puis partent directement en direction des rochers et de la terre là où se trouvent leur nids. On les voit ainsi beaucoup mieux quand on remonte vers le centre, ils remontent le long des barrières, on peut alors les observer de plus près.

La visite est très sympa à faire, c’est marrant de les voir se dandiner en remontant le sable et les rochers. On entend les petits réclamer à manger et les adultes chanter.

La soirée s’achève, je pars retrouvé les 2 autres, avec Marie-Laure on croise un petit pingouin sur le parking mais on peut rien faire pour lui, les rangers nous ont dit qu’ils vont où ils veulent.

Nous ressortons alors du parc pour trouver un camping gratuit pour la nuit.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s