Découverte des Grampians

Avec la gang, c’est à dire Marie-Laure et Jérémy ont voulait faire les grampians et la Great Ocean road (route côtière qui relie Melbourne à Adelaide), mais il fallait louer une voiture. Comme on s’y est pris à la dernière minute, tout était pris ou assez cher. Mais le vendredi soir, j’ai trouvé quelqu’un sur facebook qui allait aux Grampians et qui voulait bien nous emmener. Nous sommes donc parti à l’aube le samedi avec Martino, italien et propriétaire d’un gros 4×4 près à affronter les pistes des Grampians !

Les Grampians sont une chaîne de montagne proche de Melbourne (à environ 250km à l’ouest, oui c’est proche pour l’Australie), il faut 3h de route pour arriver là-bas.

Nous avons fait pas mal de marche le samedi, en commençant par Pinnacle avec à la clé un super point de vue (2h de marche aller-retour).

dsc05852-copier

Nous voici tout les 4 : Martino, Marie-Laure, moi et Jérèm

Ensuite nous sommes allés voir les chutes de Mackenzie falls. Comme c’était encore les vacances pour les Australiens et que c’était même un long week-end pour eux (pont de l’Australia day), il y avait beaucoup de monde.

Ensuite, nous avons été faire un tour du côté du Lake Wartook.

Ensuite, on a voulu monter dans le nord du parc, malgré beaucoup de routes fermées (à cause d’inondations il me semble). On était pas mal fatigués déjà entre les marches et la chaleur ! Pas loin de 35°C quand même.

Le parc des Grampians est connu pour ses sites aborigènes, dans le nord il y en a un qui s’appelle Ngamadjidj Shelter. On peut voir des traces de mains colorés sur la roche. Le paysage est plus désertique là, et l’on aperçoit même des landes de sables, on pourrait se croire dans la savane africaine.

Après ça, nous redescendons dans le sud-ouest où se trouve le coin que Martino a repéré pour camper. A notre arrivé, un couple d’Australiens est déjà là avec tout l’équipement nécessaire, il font un feu et on même une tente pour prendre la douche, oui oui.

Nous nous apprêtons à faire à manger quand on se rend compte que l’on a pas de pâtes. Nos voisins nous en donne gentiment 🙂 Puis on se débrouille comme on peut pour l’apéro, une petite coupelle et ça fait l’affaire pour le vin 😉

16251631_10212031156037097_7676510093015928267_o

On aura le droit à un superbe coucher de soleil ! et un petit wallaby montrera le bout de son nez !

Le lendemain, après avoir admiré le lever du soleil depuis ma tente, on repart explorer ce coin du parc. Finalement on ne fera pas beaucoup de marche aujourd’hui mais beaucoup de 4×4 avec des sacrés routes. Martino s’amuse avec sa nouvelle voiture et sa remue dans la voiture !

On n’aura croisé personne de tout le matin !

Après pas mal de route, on s’est arrêté au bord d’un lac et on a tous piqué une tête ! Faut dire qu’avec la chaleur étouffante et les mouches on n’en pouvait plus ! Puis nous sommes retourné à Melbourne tranquillement, quel week-end !

 

Publicités

Arrivée à Melbourne !

Je suis bien arrivée à Melbourne depuis 2 jours, après mon road trip d’une semaine entre Sydney et Melbourne.

Je suis un peu en retard pour mettre le blog à jour mais j’y travaille ! Je vous mettrais un update bientôt avec les nouveaux articles.

Mais pour le moment un petit tour de la ville de Melbourne, capitale de l’État du Victoria. Pour vous situer sur la carte, je suis là :

2017-01-13-18_31_46-melbourne-google-maps

Je suis arrivée mercredi après-midi et comme nous avions la voiture, nous sommes allées à Brighton Beach, là où l’on trouve les petites cabanes de plage coloré qui font la réputation de la ville.

dsc05205-copier

Et voilà les petites cabanes (il y en a un peu moins de 100), avec celle de l’Australie, la plus connue et la plus photographié.

dsc05241-copier

Le lendemain, je suis allée visiter la ville sous un beau soleil ! Il faut savoir que le temps est très changeant à Melbourne. Ici ils disent qu’il peut y avoir les 4 saisons dans une journée. (d’ailleurs aujourd’hui il pleut). Mais voici déjà un aperçu de la ville.

dsc05349-copier

dsc05353-copier

dsc05355-copierdsc05361-copierdsc05345-copier

Voici Federation square, la place centrale de la ville, et la gare juste en face.

 Le jardin botanique.

D’autres monuments,

Et enfin Melbourne de nuit.

dsc05391-copierdsc05392-copier

Road trip Sydney to Melbourne – Jour 7

Dernier jour de cette aventure d’une semaine !

Ce dernier jour est consacré à Phillip Island le matin, on n’avait pas encore fait le tour, puis retour à Melbourne l’après midi pour rendre la voiture.

Donc ce matin les nuages sont encore au rendez-vous et nous partons faire une petite balade dans le nord de l’île dans les mangroves. On ne croisera pas beaucoup d’animaux, juste quelques oiseaux au loin. Mais beaucoup d’araignées dans les mangroves, toutes du même type avec des piquants, elles sont plutôt jolies d’ailleurs !

Une fois cette petite marche matinale faite, on se dirige vers le parc Wildlife sanctuary. Ce parc ne paye pas de mine de l’extérieur mais l’intérieur vaut le détour ! J’aurais pu rester la journée au milieu des kangourous ! A l’entrée on nous donne même un sachet de granules pour donner à manger aux animaux, presque tous mangent ces granules d’ailleurs, comme ça pas de jaloux ! Alors attention, là vous aller être inondé de photos 🙂

Tout d’abord les wallabies :

Ensuite les kangourous :

les koalas :

les oiseaux :

Parmi les oiseaux, les émeus :

les reptiles :

les dingos :

et les bêtes bizarres : Casoar, échidné et diable de Tasmanie

Après cette visite fort sympathique, on part directement direction Melbourne. Avant de rendre la voiture, on va à la célèbre plage de Melbourne où l’on trouve les petites maisons colorés, à Brighton beach (photo dans le prochain article 😉 ).

Et c’est déjà la fin des 7 jours, mes copains partent de leur côté et moi je pars avec mon couchsurfeur qui est venu me chercher à l’agence de location de voiture. Un peu nostalgique de cette fin de voyage mais hâte de prendre une douche et de trouver un lit plat (les sièges de voiture c’est pas le grand luxe!).

 

Road trip Sydney to Melbourne – Jour 6

Après une petite nuit tranquille, je suis réveillé la première (comme d’habitude), c’est à dire vers 7h. Le soleil est de sortie et l’ambiance du camp est superbe, avec les oiseaux qui chantent (enfin crient plutôt, notamment les kookaburras) et la lumière du soleil qui passe à travers les arbres. Et ce camp est gratuit ! Mais le temps se couvre de nouveau, comme il le fait depuis quelques jours.

Ce n’est pas grave, nous décidons de profiter encore du parc Wilsons Prom en allant faire la marche qui monte au sommet du Mont Oberon, avec à la clé une superbe vue sur l’océan et le parc. La balade est sympa et pas trop difficile même si ça monte bien ! Je pars devant, un peu d’exercice à la fraîche ça fait un bien fou ! Arrivé en bas des escaliers qui montent au sommet, je dérange 2 wallabies qui détallerons immédiatement. Le temps est couvert et malheureusement arrivé en haut, nous sommes dans les nuages, et il y a un vent de fou ! La doudoune a été utile !

C’est avec un peu de déception que l’on redescend et que l’on repart du parc direction Phillip Island à environ 150km de là.

dsc04714-copier

Phillip Island est une île connu pour ses manchots pygmées (appelés « penguin » en anglais mais ce ne sont pas des pingouins), ses otaries à fourrures et ses parcs où l’on peut voir tous les animaux ou presque d’Australie. Premier arrêt à l’entrée de l’île pour prendre des informations et pour réserver la visite du soir.

Comme on arrive dans l’après-midi on fait déjà une petite marche au bord de la plage, la Cape Woolamai trails, au sud-est de l’île. Au loin, les rochers sont appelés les Pinnacles.

Le long du chemin, l’on aperçoit pleins de nids avec des plumes à l’entrée, ce sont des puffins à bec grêle qui nichent par milliers. Il y a même quelques restes d’œufs par ci par là. On n’en verra aucun, ils viennent probablement qu’à la nuit tombée.

On continue la visite à l’extrême ouest de l’île, sur la Nobbies bordwalk. Si l’on est chanceux (ou s’il on a des bonnes jumelles), on peut apercevoir des otaries. L’île abrite la plus grande colonie d’otaries à fourrure d’Australie, mais celles-ci sont sur un rocher accessible uniquement en bateau. La ballade coûte 79$ tout de même, on passe notre tour, d’autant qu’il faut se rendre à Cowes pour prendre le bateau. Sur le chemin, on voit des nichoirs pour les manchots et même un manchot qui prend le soleil.

La journée s’achève et il est temps pour moi d’aller à la fameuse visite. En effet, Phillip Island est connu pour sa colonie de manchots pygmées (little penguins). Plus de 1000 individus reviennent tout les soirs à la tombé de la nuit, par groupe d’une dizaine, sur la côte pour venir donner à manger à leur petit rester dans leur nid. La visite coûte 25$ et cela nous permet d’aller voir les « petits pingouins ». Les manchots pygmées sont la plus petite espèce de manchot du monde. J’y vais toute seule car Marie-Laure l’à déjà fait et Jérémy ne veut pas y aller.

On rentre d’abord dans un centre dans lequel on trouve pleins d’informations sur les pingouins. On peut même voir à l’intérieur de certains nids.

Puis on s’installe en attendant de voir la parade des manchots ou « Penguin Parade ». Il faut y être une heure avant le coucher du soleil pour avoir une place, les pingouins commencent à arriver par petits groupes à la tombée de la nuit, vers 21h à cette époque. Il est interdit de filmer et de prendre des photos, j’ai filouté un peu…et vers la fin un ranger m’a demandé d’éteindre ma caméra lol. Les petits pingouins arrivent sur la plage puis partent directement en direction des rochers et de la terre là où se trouvent leur nids. On les voit ainsi beaucoup mieux quand on remonte vers le centre, ils remontent le long des barrières, on peut alors les observer de plus près.

La visite est très sympa à faire, c’est marrant de les voir se dandiner en remontant le sable et les rochers. On entend les petits réclamer à manger et les adultes chanter.

La soirée s’achève, je pars retrouvé les 2 autres, avec Marie-Laure on croise un petit pingouin sur le parking mais on peut rien faire pour lui, les rangers nous ont dit qu’ils vont où ils veulent.

Nous ressortons alors du parc pour trouver un camping gratuit pour la nuit.

 

Road trip Sydney to Melbourne – Jour 5

Ce jour ci nous repartons direction Raymond Island, une île où l’on peut apercevoir pleins de Koalas totalement gratuitement. Il suffit de prendre le ferry (gratuit pour les piétons) à Paynesville.

Il y a plein d’eucalyptus sur cette île (la nourriture des Koalas) et pour trouver les animaux, il suffit de lever la tête et de repérer les grosses boules de poils immobiles au milieu des branches. Au total, on en a repéré une bonne dizaines, presque tous en train de dormir ! Pas étonnant, ils peuvent dormir 17h par jour ! Pour les repérer on peut aussi regarder par terre et repérer les petites crottes (on dirais des minis pelotes de réjection de rapaces).

Voilà une sélection de photo :

On trouve aussi d’autres animaux sur l’île :

Après cette balade bien sympathique, on reprend la route direction le parc national Wilsons Promontory, où comme les australiens l’appelle Wilsons Prom.

Le point de départ de beaucoup de randonnées se situe à Tidal river. On décide d’en faire deux dans l’après-midi déjà bien entamée. Les nuages laissent la place au soleil ce qui nous permet de profiter du panorama.

On commence par la balade jusqu’à la plage où on croisera un wallaby (une sorte de kangourou).

La deuxième balade est dans la plaine et il y a plein de kangourous, la marche s’appelle la « prom wildlife walk ». Les kangourous, pour certains sont bagués au niveau des oreilles ou portent un collier électronique.

Sur la route pour ressortir du parc, on croisera un échidné, une sorte de hérisson-porc-épic. Pas de photo car l’animal n’était pas facile à prendre depuis la voiture !

On ressort du parc (qui est gratuit d’accès) pour se rendre à un free camp à l’extérieur. Cependant, cela aurait pu être sympa de réserver dans le camping du parc car à la nuit tombé on doit voir pas mal d’animaux (wombat, échidnés, émeus…).

On est pas mal installé pour la nuit, à côté d’une rivière et avec une table de camping en prime !

 

Road trip Sydney to Melbourne – Jour 4

Après la soirée « possums », nous nous réveillons avec le bruit des vagues. En effet, la plage est à 200m de là. La plage est déserte, seul un kangourou s’est aventuré sur le sable. Le temps est un peu nuageux.

On aperçoit des traces dans le sable, saurez-vous deviner quel animal les a fait ? 😉

dsc04551-copier

Après un petit déjeuner pris par terre, nous poursuivons la route. Beaucoup de km sont au programme aujourd’hui. En effet, cela fait déjà 3 jours que l’on est parti et nous n’avons pas fait énormément de route, nous n’avons même pas encore passé le Victoria.

img_20170108_082140-copier

Après un petit arrêt photo dans la ville de Narooma qui avait l’air sympa, et un repas du midi pris à Tathra, on quitte enfin l’état du New South Wales (NSW ou Nouvelle Galle du Sud) pour l’état du Victoria.

dsc04518-copier

Après le passage dans le Victoria, on voulait faire un arrêt à un point de vue situé au sommet d’une colline dans la forêt. Après 7km de piste, on s’aperçoit qu’il faut continuer à pied et il y a 2h de chemin. On rebrousse donc le chemin et on continue la route.

On enchaîne les km jusqu’à la ville de Marlo qui nous a été recommandé par une amie de Marie-Laure qui nous précède de quelques jours sur la même route. Marlo est à l’embouchure d’un estuaire, en plus de la mer on y croise donc une rivière, la Snowy river. Pour rejoindre la plage, il faut parfois traverser le cours d’eau.

Après une petite balade sur la plage, nous repartons vers le village de Lake Tyers où nous avons repéré un free camp (camping gratuit) avec sanitaires et douches chaudes ! Malgré le panneau indiquant complet, on discute avec d’autres campeurs et ils nous font une place pour mettre la voiture. Pas question de partir de cet endroit !

Le camping se situe à côté de la plage et à proximité d’un restaurant où l’on décide de manger chaud. Le service ce n’est pas trop ça, 10 minutes pour nous dire si on peux manger là et à nous de prendre nos couverts… Mais la pizza était bonne pour ma part. On observe tranquillement le coucher de soleil sur la plage avant d’aller au dodo.

 

Road trip Sydney to Melbourne – Jour 3

La deuxième nuit était nettement mieux, on était tous bien mieux calés ! Mais voici comme on dort à 3 dans une voiture ! Ça donne envie hein ! Et dans ce camps pas de toilettes 🙂

On repart pour Hyams beach, une des plages de la baie de Jervis (Jervis Bay), où l’on trouve le sable le plus blanc du monde ! Il fait un temps magnifique et on en profite pour aller se baigner. Je sors également ma camera pour aller faire un peu de snorkelling (masque et tuba). L’eau est claire, la température est fraîche mais bonne et il n’y a pas trop de monde, une matinée parfaite.

dsc04408-copier

dsc04428-copier

On se dirige ensuite à Booderee National Park. Quelques péripéties pour arriver jusqu’à là : On rentre une première fois dans le parc, en payant l’entrée, puis on se rend compte qu’il n’y a rien à manger, aucun restaurant et une seule supérette super cher. Donc on ressort du parc pour acheter à manger (encore 30km). On revient en on s’aperçoit qu’on a perdu le ticket d’entrée du parc. On repars donc vers l’entrée du parc pour aller expliquer notre problème à l’entrée (sans repayer si possible). Ouf, on l’obtient et on peut enfin profiter du parc, mais l’après-midi est déjà bien entamée.

On fait quelques marches dans le parc, il y a de belles plages mais Hyams beach était tout aussi bien, et gratuite.

On profite des douches (froides) d’une des plages et c’est partie pour aller trouver un coin dans la nuit. En repartant du parc, on croise 2 kangourous curieux.

Après avoir essayé plusieurs endroits, on décide d’aller se perdre dans la forêt. Notre application Wikicamps, nous dit qu’il y en a un au milieu de la forêt et proche de la plage. On fait 7 km sur une route en terre au milieu de la forêt, on espère que cette fois ci c’est la bonne car il fait déjà nuit et nous n’avons pas encore manger. On finis par arriver dans un camp surgit de nul part où il y a déjà pleins de tentes et de voitures. On se pose à un endroit et on dîne à la lueur des lampes frontales. Mais on a eu des invités surprises…. Regardez la vidéo !

 Ce sont des possums, petits marsupiaux sympathiques ! Ils fouillaient dans nos sacs de nourritures ! Au début, j’avais un peu peur qu’ils soient agressifs et qu’ils mordent mais rien du tout, c’est plutôt sympa et pas farouche ! Bref j’adore les possums ! C’est trop mignon ❤