Escale à Dubaï et arrivée à Kuala Lumpur

6h du matin à Dubaï, première ville des Émirats arabes unis (dont la capitale est Abou-Dabi, je vous en apprends des choses ! :wink:).

J’entame mon escale dans l’exubérante Dubaï dont je ne verrais que l’aéroport, ne nous emballons pas. J’aurai bien voulu m’arrêter plus longtemps pour découvrir la ville mais il faut bien faire des choix, peut-être au retour.

J’ai 4h d’attente et j’ai dormi moins de 5h. Au lieu de me poser, je décide de visiter l’aéroport. C’est luxueux et très grand mais je n’aurai pas l’énergie de faire un grand tour, d’autant que 4h ça passe vite.

Toust un couloir est consacré à l’évolution de l’aéroport, j’apprendrais que tout a commencé dans les années 1930 où un petit terminal aéroportuaire a été construit. Aujourd’hui, l’aéroport international de Dubaï est le 3ème aéroport le plus fréquenté du monde et le 1er en terme de trafic international.

Mais il est déjà l’heure de reprendre l’avion, le mythique A380 cette fois ! J’ai hâte !

Je suis placé dans l’étage inférieur, à côté du hublot encore une fois ! Et fait surprenant, l’avion est presque désert ! Sur ma rangée de 4, je suis toute seule ! Ça me permettra de m’allonger correctement ensuite.

Avion tout neuf donc superbes équipements avec écrans tactiles, le voyage a été agréable et je n’aurais pas vu passé les 7h de vol. La vue au décollage était superbe également et sous un grand soleil.

7h plus tard, nous survolons ensuite la ville de destination : Kuala Lumpur ! Ici il est 11h du soir, la moitié de ma journée s’est donc envolé en fumée avec la magie des fuseaux horaires !

Après l’atterrissage, je dois prendre un train qui relie les terminaux de l’aéroport de KLIA. Pas facile de comprendre où je dois me diriger cependant, ce n’est pas très bien indiqué. Je dois donc rejoindre un autre terminale pour récupérer ma valise, après un certain temps d’attente, elle arrive enfin, ouf, elle m’a suivie. Je passe ensuite les douanes sans encombres et obtient mon tampon sur mon passeport.

Je dois à présent rejoindre le centre-ville. La solution express est de prendre le train KLIA Express qui relie le centre-ville en moins de 30 minutes. Mais je choisis la solution économique et décide de prendre un bus qui part dans 1h et qui mettra pas loin d’une heure pour arriver en ville. Il fait très chaud dehors mais la clim est à fond dans le bus.

Le bus me dépose pas très loin de mon auberge, je dois cependant marcher un quart d’heure sur des trottoirs pas toujours droit en poussant ma valise. Il est plus de minuit et des ouvriers travail encore sur les routes. Je rejoins mon auberge assez rapidement et je vais me coucher directement. Mes 3 autres roomates dorment déjà malgré le bruit du ventilateur sur pied et celui du plafond. La nuit va faire du bien.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s